Recherche

Les opinions des philosophes

L'homme n'est pas la mesure de toutes choses

Expositio (Partie 1)

  I DU TOUT   Proposition 1 : Que quelque chose est. Monstration : Il faut que quelque chose soit, car si cela n’était pas, il n’y aurait rien. Il ne peut y avoir en effet de moyen terme entre l’être... Lire la suite →

Locke lu par Manent

Petit résumé, à toutes fins utiles.   "Hobbes s'est trouvé confronté à une difficulté centrale : peut-on définir et construire un pouvoir humain de manière à le rendre, de droit et de fait, invulnérable à toute objection, à toute critique ? Or... Lire la suite →

Contre tout socialisme

-ou pour commencer à penser l'amitié et la générosité comme vertus politiques. * "Que les peuples se rassemblent Dans une éternelle foi Que les hommes se rassemblent Dans l'égalité des droits. Nous pourrons tous vivre ensemble La charité nous unira... Lire la suite →

Et après ? Rien, comme d’habitude

Paul Fortune

C’était mille fois prévisible mais cela laisse quand même un petit goût de désespoir. Macron est président. De quoi ? Du rien. Macron n’est même pas le représentant d’un parti politique, il n’est l’homme d’aucune idéologie ni d’aucun engagement. Il est juste le pur porte-parole de la caste dirigeante qui s’est pressée derrière lui comme un seul homme. Les journalistes ont ouvert la marche triomphale de cet ectoplasme, suivi de toute la cohorte des profiteurs du système, depuis le nain de jardin bolchévique Robert Hue, qu’on croyait exilé en Corée du Nord, jusqu’au représentant pétochard de l’ex-droite républicaine Fillon. Suivaient aussi les spectres hideux et malfaisants qui hantent la politique française depuis des lustres avec leurs faces verdâtres et leurs âmes en lambeaux. Ils étaient là, les Attali, les Minc, les BHL, les Kouchner, les Bergé, les Cohn-Bendit… Et les voila tous au soir de la victoire de s’extasier devant…

View original post 455 mots de plus

Autour du problème de l’éducation

Nous vivons désormais de la thèse selon laquelle il y aurait d’une part, l’action, et d’autre part, la théorie, et de telle manière que ces deux activités sont séparées. Cela suppose évidemment, que les deux domaines dans lesquels se déploient... Lire la suite →

Devenir ce que nous sommes

A la lecture d’un article de l’ami Argoul, me sentant quelque peu visé et en désaccord profond avec le texte dans son ensemble, il m’a semblé bon de préciser un peu ma pensée. J’ai dit que je voterai Marine Le... Lire la suite →

Libération : un collectif de collabos

C'est ici. Petit florilège. Je vous préviens, le texte parcouru est particulièrement pervers. [Add : Vous pouvez ensuite vous consoler en écoutant cela.] "Plusieurs personnes de la société civile engagées dans des quartiers populaires appellent à rejeter le «repli sur... Lire la suite →

Sans condition

Le 7 mai 2017, il n'y a qu'une alternative : choisir plus de multiculturalisme, plus d'immigration, plus d'Union Européenne, plus de capitalisme de connivence etc. ou exprimer lourdement notre refus de ce "progressisme" qui n'en finit pas. J'aimerais un candidat... Lire la suite →

Ce dont il est question ici

[Vu que quelques lecteurs m'ont fait part de leur perplexité et que la page A propos n'est pas elle-même dénuée d’ambiguïté, il peut être judicieux de préciser ce dont il est question sur ce blog, avant de conseiller la lecture... Lire la suite →

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑